[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] []
[Accueil]
[site l'homme et sa prostate]
[Accueil]
[]
[]
[Commandes]
[Conférences]
[]

Mots clés : livre érection, homme, prostate, pompe érection, vacuum, anneau pénien, comprimés, implant pénien, injection, injection pénienne, impuissance, dysfonction érectiles, panne sexuelle, sexuel, sexe, sexualité, cancer, diabète, prostate, âge, artériosclérose, panne érectile, panne érection, insuffisance érectile, trouble érection, impuissance sexuelle, libido

L’homme a besoin d’une bonne santé sexuelle


Trop d’hommes aujourd’hui souffrent de difficultés sexuelles. Trop d’hommes sont encore dans le silence, l’isolement, la souffrance, l’attente.

La physiologie masculine est vulnérable, et les occasions ne manquent pas dans la vie d’un homme pour être confronté à des difficultés sexuelles : mode de vie, stress, tabac, alcool, excès de graisse, de tension, maladies, traitements de la prostate… il y a de multiples raisons pour connaître des troubles érectiles.


Il est dit que 40% des hommes de plus de quarante ans présentent des difficultés d’érection.

Seuls, 10 à 15% d’entre eux ‘’osent’’ consulter alors que les solutions, certes imparfaites, existent : comprimés, injection, vacuum ou pompe à érection peuvent permettre de vivre une période de baisse érectile ou permettre une reprise de la vie sexuelle en cas d’impuissance totale.


La vie sexuelle de l’homme, du couple, est nécessaire à la bonne vie globale.

Il ne faut pas rester inactif : il faut consulter. Ceci est d’autant plus vrai, qu’à partir de 45 ans les problèmes érectiles peuvent être les signes annonciateurs d’un début de diabète ou d’artériosclérose. Et attendre peut amener à une dégradation irréversible du circuit sanguin et nerveux permettant l’érection.


Il est aujourd’hui possible de retrouver une harmonie sexuelle quelle que soit la raison de l’insuffisance érectile.


Le livre ERECTION vous y aidera.



Voici un extrait d’un article de la Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle (FF3S).


Les 5 clés d’une sexualité optimisée au temps des seniors


Le temps davantage que l’espace

Si la dimension spatiale de la sexualité a tendance à se rétrécir (moins de mobilité), la dimension temporelle reste, elle, parfaitement accessible et pourra être privilégiée avec bonheur. Prendre son temps, en laisser à l’autre, permet d’explorer de nouvelles sensations, de nouvelles émotions.

Le temps des femmes, plus long, n’est pas celui des hommes, toujours plus rapides dans leurs réactions sexuelles et leur plaisir. Avec l’âge, les rythmes du corps peuvent enfin de retrouver.


Le temps des caresses et de la sensualité

L’allongement du temps de déclenchement de la réaction sexuelle dans les deux sexes (plus de temps pour avoir une érection ou une lubrification) et de celui de la période réfractaire chez l’homme, renforcent cette donnée.

En prenant le temps des caresses, les hommes âgés pourront compenser le décalage fréquent entre leur excitation mentale et le déclenchement plus tardif de leur érection. Les femmes, de leur côté, pourront prendre le temps de la lubrification, et s’apercevront qu’elle est le plus souvent possible, même sans traitement hormonal de leur ménopause, mais plus lente à s’initier.


Moins quantitatif et plus qualitatif

La sexualité n’est pas seulement pulsion, elle est aussi expérience émotionnelle. Il est possible d’apprendre à fonctionner non plus seulement dans le besoin, mais plutôt dans le désir de l’autre.

Avec l’âge, la sexualité devient moins physique, mais acquiert aussi davantage de résonnance émotionnelle. Les hommes en particulier doivent apprendre à étalonner leur sexualité non plus sur des repères « métriques » (plus dur, plus fort, plus souvent, plus rapide…) mais sur des repères devenus relationnels et émotionnels (plus avec toi, plus proche, plus longtemps, davantage dans la fusion …).


Moins génital, mais plus érotique

L’érotisme, qui laisse deviner, qui suggère sans jamais montrer crument, qui privilégie l’imaginaire et le symbolique, et qui, comme nous le dit si bien André Pieyre de Mandiargues « illumine le corps de l’homme », est bienvenu pour jouer sans se dévoiler véritablement.


Femmes plus actives, hommes plus réceptifs

Chacun, homme et femme, doit apprendre de l’autre sexe ce qui lui a bien souvent échappé jusque là.

Les hommes doivent apprendre à être plus réceptifs, à savoir se laisser aller aux caresses qui déclenchent et maintiennent l’érection. Ils doivent apprendre à laisser leur partenaire prendre le relai en cas de défaillance. Ils doivent apprendre à faire confiance à l’autre et à laisser venir leurs sensations, plutôt que de chercher à les forcer dans l’action.

Les femmes, de leur côté, ont à apprendre à devenir partenaires à part entière. Elles ne doivent plus mesurer le désir de leur compagnon à la rigidité de son érection, mais à savoir, au contraire, la susciter par des caresses appropriées. Elles ont à aller activement vers leur plaisir, sans attendre passivement qu’il leur soit donné.



  

L'HOMME A BESOIN D'UNE BONNE SANTE SEXUELLE

  

Accès à l’association ‘’L’homme et sa prostate’’

  

La bonne santé sexuelle

fait partie d'une bonne santé globale !

La vie n’est qu’un souffle